Voilà une idée qui risque de faire plaisir en même temps à Julien Bayou et à Clément Beaune – et qui provient justement des usagers des jets privés. En effet, afin de lutter efficacement contre les émissions de CO2, le récent « Collectif des Milliardaires pour le Climat » propose une solution originale et atypique. De nature foncièrement disruptive, le co-flying permettrait notamment de voler à plusieurs dans les jets privés et ainsi limiter les rejets de CO2.

Né d’une rencontre internationale dans un restaurant huppé de Dubai, le « Collectif des Milliardaires pour le Climat » s’est réuni à la fois pour défendre son droit à exercer et assumer son train de vie publiquement, tout en s’engageant afin de produire des initiatives capables de faire de la crise climatique un mauvais souvenir.

Devant la bronca concernant les vols en jets privés, ils ont trouvé une solution simple : le co-flying, qui permet de faire voler jusqu’à quatre milliardaires (accompagnés respectivement de trois personnes chacun) dans le même jet privé. Bien évidemment, les appareils doivent être réaménagés à cet effet, sans donner à leurs occupants l’impression de se trouver dans un lieu trop exigu ; néanmoins, il s’agit ici d’une prouesse à la fois simple et redoutablement efficace.

« Quand on y réfléchit, c’est un peu comme les vols long courrier traditionnels », admet Tütt Foudmagöl, représentant européen du Collectif. « Sauf que l’appareil est plus rapide, que les distances sont plus courtes et qu’on peut faire des affaires tout en sirotant un bien meilleur whisky », conclue-t-il avec enthousiasme. « Et en plus, on peut continuer de ruisseler partout sur la planète ! » – une perspective qui a de quoi ragaillardir.

Une initiative louable, qui pourrait enfin faire taire les mauvaises langues qui s’arc-boutent sur la surveillance des vols en jet privé – et qui permettrait de donner du travail aux designers d’intérieur de jets privés, d’ores et déjà associés afin de proposer les nouveaux aménagements nécessaires afin d’équiper les avions.

2 thoughts on “✈️Tendance : le co-flying, solution des milliardaires pour le climat”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.