Un sentiment nouveau.

Depuis quelques annĂ©es, un nouveau phĂ©nomĂšne fait son apparition : l’éco-sĂ©rĂ©nitĂ©. Depuis la parution en aoĂ»t dernier du premier volet du sixiĂšme rapport du GIEC, ainsi que des deux autres volets qui seront rendus publics au premier trimestre 2022, ce nouveau phĂ©nomĂšne a dĂ©ferlĂ© sur la population. Mais qu’entendons-nous au juste par ce terme ? La rĂ©daction est partie Ă  la rencontre de ces français qui voient le verre Ă  moitiĂ© plein et choisissent d’ĂȘtre Ă©co-sereins 😊!

KĂ©sako ?

Le terme Ă©co-sĂ©rĂ©nitĂ© est bien Ă©videmment la contraction d’« écologie » et de « sĂ©rĂ©nité », une confiance et un calme d’esprit sans failles. Le monde mĂ©dical s’intĂ©resse de prĂšs Ă  cette notion ; ainsi, le chercheur John Kingsley, du Cambridge Institute for Medical Research, tente de la faire reconnaĂźtre par l’OMS (organisation mondiale de la santĂ©) et de l’intĂ©grer dans les dictionnaires europĂ©ens pour l’annĂ©e 2024. Mais comme Ă  leurs habitudes, les Ă©colos manifestent massivement pour lutter contre la reconnaissance de cette ingĂ©niositĂ©. Force est de constater que l’éco-sĂ©rĂ©nitĂ© est plus lĂ©gitime que l’autre (dont on ne prononcera pas le nom mais que vous connaissez sĂ»rement).

“Le rĂ©chauffement climatique me rend confiante”.

De nouveaux mĂ©dias s’emparent de ce nouveau terme “à la mode” (nous Ă©tions les premiers), et nous avons dĂ©cidĂ© d’interroger 3 personnes qui assument leur Ă©co-sĂ©rĂ©nitĂ©, Ă  commencer par Mireille Hamon, jeune retraitĂ©e de La Tranche-sur-Mer :

“Le rĂ©chauffement climatique me rend confiante. Il apportera des emplois dans le secteur touristique, car avec ces degrĂ©s en plus, les cĂŽtes vont ĂȘtre assaillies de toutes parts et c’est bon pour l’économie locale, les commerces. En plus, j’adore les glaces artisanales de la Tranche ! J’ai dĂ©jĂ  des problĂšmes aux reins, si en plus je dois me faire de la bile pour la planĂšte
 J’aime ĂȘtre positive quant Ă  l’avenir, les jeunes de demain feront ce qu’il faut j’en suis sĂ»re. L’éco-sĂ©rĂ©nitĂ©, c’est l’assurance que tout ira bien.”

C’est avec un cornet glace pistache-framboise que nous repartons de la Tranche-sur-mer, direction Bordeaux Ă  la rencontre de Pierre-Yves Meunier, jeune entrepreneur acharnĂ© :

“Cela fait maintenant 2 ans que j’ai crĂ©Ă© mon entreprise de livraison de cannelĂ©s salĂ©s. En hiver, je dois chauffer mon entrepĂŽt de 500mÂČ, et avec le rĂ©chauffement climatique, moins de factures
 salĂ©es ! Je vais enfin pouvoir dĂ©gager du bĂ©nĂ©fice et me payer des vacances Ă  Fuerteventura aux frais de la sociĂ©tĂ©. Je suis Ă©co-serein, car je pourrai continuer Ă  faire des barbecues 3 fois par semaines, 56 semaines par an et ce, sans culpabiliser ! Un vĂ©ritable bĂ©nĂ©fice bien-ĂȘtre, que j’essaye de partager avec mes potes et mes proches.”

“Comme ça, la nature sera Ă  l’abri”.

Afin d’approfondir notre enquĂȘte, nous sommes aussi allĂ©s en Lorraine, afin d’interviewer Arnaud Muller, maĂźtre nageur et moniteur de ski, qui nous reçoit Ă  la piste de ski artificielle d’AmnĂ©ville-les-Thermes :

“Je vais continuer d’enseigner pĂ©pouze en piste couverte et climatisĂ©e sans problĂšme ! Il n’y a dĂ©jĂ  presque plus de neige dans les Vosges ! En plus ça devenait compliquĂ© et cher pour moi d’y aller avec mon Ă©norme SUV. Et comme ça, la nature sera Ă  l’abri.”

AprĂšs quelques descentes (de pistes), nous retrouvons Arnaud, toujours aussi souriant: “Si je suis anxieux ? Absolument pas. AprĂšs une longue introspection, j’ai dĂ©cidĂ© d’avoir confiance en l’avenir. Quand bien mĂȘme il n’y a plus de neige sur les massifs français, le cƓur de la montagne battra en moi, Ă  jamais”.

Nous quittons la Lorraine avec un petit pincement, marquĂ©s par cette remarquable remise en question. En d’autres termes, mĂȘme s’il est aujourd’hui difficile d’établir un profil type de personnes Ă©co-sereines, il semblerait qu’elles aient un point commun : l’amour de la vie. Les gens disent qu’en restant optimiste, on est plus heureux et en meilleure santĂ©. Et ce n’est pas nous qui le disons, mais Meredith dans la sĂ©rie Grey’s Anatomy.

Vous souhaitez Ă©changer sur l’éco-sĂ©rĂ©nitĂ© ? Pour en savoir plus appelez le 336 6636363 et dites Ă©co-serein (tarification: 333€ / appel + prix d’un appel local).

2 thoughts on “🧘Ils sont Ă©co-confiants : dĂ©couvrez le nouveau phĂ©nomĂšne de l’Ă©co-sĂ©rĂ©nitĂ©”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *